Gâteaux d’anniversaire et traditions

Le mot anniversaire vient du latin anniversarius. Littéralement, cela signifie « qui revient tous les ans ». Généralement, l’anniversaire signifie donc un retour annuel d’un jour marqué d’un évènement. L’anniversaire a été par la suite vulgarisé et globalisé comme la fête annuelle du jour de la naissance d’une personne. Le gâteau d’anniversaire est le symbole de cette fête.

Quel est l’origine des gâteaux d’anniversaire

Dans la mythologie grecque, le culte de la déesse Artémis, déesse de la lune et de la chasse se faisait par la consommation d’un gâteau au miel. Ce gâteau devait être rond pour imiter la forme de la lune et était éclairé par des cierges pour reproduire la brillance de cet astre. La célébration des anniversaires et donc la coutume des gâteaux d’anniversaire divergeaient suivant les croyances. Avec le christianisme, on ne fêtait pas la date de son anniversaire mais la date de célébration des saints dont on portait le nom. A cette époque, la croyance inculquait que la naissance d’un individu était grevée de deux forces opposées. Ces deux forces comprennent un ange gardien et un démon. C’est dans le début de 13éme siècle, en Allemangne avec le « kinderfeste », que la célébration des anniversaires, ayant son sens aujourd’hui, est réapparue. Se sont tout d’abord les protestants qui ont commencé à consommer des gâteaux pour célébrer un anniversaire vers le 17ème siècle. Il a fallu attendre un siècle de plus pour que les catholique en fassent autant. Ainsi, la pratique est devenue coutume et qui naissance dit anniversaire, et qui dit anniversaire dit gâteau et soufflage de bougies

Et qu’en est-il des bougies sur les gâteaux d’anniversaire

La coutume moderne veut que les bougies sur un gâteau d’anniversaire doivent être éteinte en un souffle pour que le vœu demandé se réalise. Mais d’où vient cette coutume exactement ? La conception des bougies sur un gâteau d’anniversaire divergent aussi. Dans les temps anciens, le soufflage de bougies ainsi que la célébration de l’anniversaire avec un gâteau était jugé par la croyance chrétienne comme des rituelles paienne. Ce qui explique l’hostilité des catholiques en ces temps. Mais d’autres croyances accordent un caractère protecteur dans le soufflage des bougies. Les flammes ont été et sont toujours considérés comme purificatrices et protectrices. Ainsi, le fait d’avoir des bougies sur son gateau d’anniversaire était dans le but d’éloigner les mauvaises yeux et d’attirer la chance et le bonheur pour la prochaine année à venir. En effet, les hommes se trouvant entre deux âges, qui est en transition, serait vulnérable. Selon Grafin, auteur du livre Das guten Tons, la coutume des bougies instaurerait un lien d’amitié autour du fêté. Ce lien serait indestructible et magique. Ce cercle protecteur serait en mesure de combattre et éloigner les démons. Le nombre de bougies n’est pas spécifiquement clair. Mais il est possible qu’en ces temps, les gens se référaient à l’intensité ou quantité pour une meilleure protection. En Allemagne, le nombre de bougie correspond au nombre d’année vécue additionné d’une bougie représentant la lumière éternelle. Cette dernière ne doit pas être atteinte par le souffle de la personne qui fête son anniversaire mais doit se consumer toute seule.

Contactez-nous